Psychosomatique et cancer
Votez pour ce site au 
Psycho-neuro-immunologie Les pionniers Origine psy Les traitements Plan du site

Accueil du site Psychosomatique et cancer


Le cancer apprivoisé

  Nouvelle édition réactualisée mars 2006.
Un livre qui fait la synthèse des études qui concerne l'être global dans le traitement du cancer.

  Un livre à lire absolument, aussi bien pour la prévention que pour la rémission du cancer.

  Un livre écrit par le webmaster de ce site

Origine psycho-cérébro-organique

2. Le cancer et ses deux phases

  Toute maladie est biphasique dans son évolution biologique.
Cette dualité dans l'évolution des maladies avait déjà été appréhendée dans le passé lorsque les médecins parlaient alors de maladies froides et de maladies chaudes.

  En fait, il y a deux types de maladies ou, plus exactement deux types de symptômes.
  Une série de symptômes sont en relation avec des réactions biologiques provoquées par le DHS et sont classées parmi les maladies froides. Et d'autres pathologies ont été considérées comme des maladies chaudes alors qu'il s'agissait tout simplement de symptômes provoqués pendant la phase de guérison.

  Le Dr Hamer nous vient en aide grâce à sa découverte et nous permet de comprendre qu'il s'agit en fait d'un processus biologique normal de notre système nerveux autonome. Ce système est double.

  Le système nerveux sympathique régit ce que nous pourrions appeler la fonction de l'action et du combat. C'est lui qui nous permet de créer les hormones capables de nous pousser à l'action, qu'il s'agisse de nous défendre ou de nous enfuir.

  Le système parasympathique aide notre organisme à se mettre au repos et à réparer les dégâts du stress. Cela ne se fait pas sans inconvénient et inconfort. Ainsi, la fièvre est un des processus de guérison et sa gestion convenable permet le retour à une santé normale.

  Utilisons une image. Si vous êtes agressé chez vous, il ne vous reste plus, si vous ne voulez pas mourir, qu'à vous défendre ou réussir à vous enfuir. Pendant votre siège et votre combat pour la vie, votre cerveau va obliger votre corps à vous donner toute l'énergie pour vous défendre en retirant l'énergie aux endroits qui ne sont pas indispensables. Plus question de manger et de dormir, les extrémités des membres deviennent froides. Vous êtes, ce que l'on appelle en sympathicotonie. Le stress est maintenu pour permettre le combat. Dès que la guerre est terminée, il va falloir réparer les dégâts dans les habitations, se restaurer et dormir pour récupérer.

   De même un stress psychique peut être vécu comme une guerre.
  Tant que le combat n'est pas terminé, il n'est pas possible de réparer.
  Dès que le stress se termine, il y a inversion du système nerveux et l'organisme se branche sur le système parasympathique.
  Le patient qui avait alors les mains glacées dû au stress s'aperçoit que ses mains sont bouillantes, qu'il a faim et qu'il n'a plus qu'une envie, celle de dormir.
  De plus, pendant les réparations par les ouvriers biologiques, amenés par les voies fluviales, il y a une période d'inconfort et de perturbation avant de retrouver le calme après la tempête.
Pendant cette période, la plupart des symptômes sont considérés comme des aggravations.

  Suivant le type de tumeur et sa localisation, les réactions peuvent être alarmantes pour le patient et le corps médical qui ne connaissent pas la loi biphasique des maladies de la Médecine Nouvelle du Dr Hamer.
  Si la peur apparaît à ce stade, les ouvriers, croyant que le traité de paix a été baffoué, s'arrêtent de réparer. La guérison est ralentie ou arrêtée selon l'intensité du stress.







Pub gratuite sur Psychosomatique et cancer