Régime Crétois
Modèle global Hérédités Physique Psychique Energétique Spirituel Expressions

Accueil du site Psychosomatique et cancer





La nouvelle édition augmentée du livre du webmaster de ce site sortie de presse le 15 mars 2006 aux éditions Quintessence. Le premier livre paru en librairie en 1990 à mentionner la découverte du Dr Hamer.
Préface de Jean-Jacques Crevecoeur
Pour commander, un simple clic sur la couverture

Pour commander, un simple clic sur la couverture

Modèle global


  La respiration
  L'alimentation
  L'activité
  La conscience
  Le sommeil
  Un modèle dynamique
Nous sommes physiquement ce que nous digérons, mentalement ce que nous pensons, et spirituellement ce que nous aimons

  Afin de comprendre facilement les éléments importants qui nous permettent de vivre, observons, sur le graphisme suivant, les premiers actes fondamentaux que le nouveau né utilise pour manifester sa vie.


Grahisme holistique


Les premiers actes importants du nouveau né sont:

1. La respiration

  Cet acte permet au bébé de se maintenir en vie. Ne parle-t-on pas du "souffle de vie"? Nous ne pouvons rester sans respirer que quelques minutes.

  Une respiration convenable est donc très importante pour le maintien de la santé.

  En plus d'oxygéner le sang, la respiration permet d'activer la circulation de la lymphe.
  Le système lymphatique n'a pas de pompe cardiaque pour faire circuler la lymphe; il est mis en mouvement par la respiration et l'activité musculaire.
  La circulation correcte de la lymphe qui contient les globules blancs permet d'augmenter la puissance défensive de notre système immunitaire.
  De plus, les cellules, les protéines et autres matières devenues inutiles et toxiques sont évacuées par le système lymphatique.
  La respiration profonde accélère donc la vitesse d'évacuation des toxines.

Le corps des hommes et des animaux se nourrit
de trois choses physiques : d'aliments, de boissons
et d'air vital (le pneuma)

Hippocrate
Le pneuma est l'esprit vital qui, en partant du
poumon, s'achemine dans toutes les parties
du corps pour y réaliser la vie

Erasistrate


2. L'alimentation

  C'est par l'absorption d'un aliment liquide, le lait maternel, que le nouveau né va continuer à donner à son corps les éléments indispensables au bon fonctionnement et à la croissance de son organisme.

  Le sang a été oxygéné et vitalisé par la respiration et dans le deuxième acte il reçoit les éléments nutritifs apportés par la nourriture qu'il absorbe.

  L'équilibre vital du bébé dépend du bon équilibre entre le système respiratoire (inspiration-expiration) et le système digestif (assimilation-élimination).

  Les éléments qui permettent à la cellule de se maintenir en bonne santé proviennent:

Des liquides absorbés

  L'organisme est constitué de plus de 80% d'eau (l'être humain a été conçu et est né dans un milieu aquatique) et il est important que celle-ci soit suffisamment renouvelée.
  La transpiration journalière, les reins, le foie, les intestins et le sang emploient une très grande quantité de cet élément qui est ainsi rapidement saturé d'impuretés, d'où l'importance de boire suffisamment d'eau.

  De même que nous utilisons l'eau pour laver notre corps, l'eau est également utilisée comme dissolvant de toutes les toxines pour les éliminer.

De l'alimentation consommée

  Le corps physique est constitué -en proportion différente selon la région, le climat et les activités nécessaires- des éléments chimiques que l'on trouve sur notre planète (vitamines, oligo-éléments, minéraux, protéines, glucides, etc.)

  Toutefois, ce n'est pas ce que nous consommons qui profite à notre corps, mais essentiellement ce que nous digérons et assimilons.

  Pour bien préparer l'assimilation, l'aliment doit être réduit suffisamment et bien mastiqué avant d'être avalé.

  D'après les études du docteur MOERMAN (Hollande), les substances qui renforcent le système immunitaire sont la vitamine A, la vitamine B complexe, la vitamine C, la vitamine E, l'acide citrique, le fer, l'iode, le soufre et quelques autres minéraux (cobalt, zinc, cuivre, manganèse, etc.).


De l'élimination

  L'état de notre système d'élimination est vraisemblablement le facteur le plus déterminant pour la qualité de nos assimilations.

  Lorsque vous souhaitez mettre de l'eau propre dans un verre contenant de l'eau sale il convient au préalable de le vider. Il en est de même pour notre corps. Il convient de bien le vider et de le nettoyer sans quoi les déchets qui y subsistent fermentent et deviennent toxiques. Ces substances toxiques sont absorbées par les villosités intestinales en même temps que les aliments ingérés.
  Un nettoyage complet de l'intestin est actuellement possible grâce à l'irrigation colonique.

  Afin d'éviter la constipation, véritable fléau de notre civilisation moderne, il convient de manger des aliments riches en eau : fruits, végétaux, etc.


   Elimination et assimilation




3. L'activité

  Bien oxygéné, bien nourrit et hydraté le bébé maintient, par l'activité, son corps en bon état de fonctionnement.

  L'activité commence dès le réveil. Le chat qui s'étire nous montre un excellent exemple pour bien commencer à réveiller le corps.

  La marche, la natation, le vélo, certains jeux, sans être nécessairement réservés aux sportifs, sont des activités qui agissent sur le corps mais également sur l'esprit.

  Il est recommandé de faire des exercices physiques qui font travailler le haut du corps (torse et bras) le matin et le bas du corps (bassin et jambes) le soir.



4. La conscience

  La conscience exprime la vie de l'esprit et de l'âme par l'activité mentale et émotionnelle liée aux sens.

  Vivre avec conscience devient progressivement un acte important du bébé mais également de l'adulte.




5. Le sommeil

  Le sommeil permet au bébé de récupérer l'énergie épuisée par ses activités à l'état de veille.

  Le degré de récupération n'est réellement efficace que selon le degré de détente qu'il permet au cerveau et à tout le corps.

Un sommeil partiel crée une récupération partielle.

  De mauvaises habitudes, telles que le manque d'exercice physique, une alimentation inadaptée, une oxygénation insuffisante, des émotions et pensées refoulées et incontrôlées, sont souvent à la base d'un sommeil perturbé.

  Une autre fonction du sommeil permet également, grâce aux rêves, une digestion et une assimilation des expériences de l'activité de veille.




UN MODELE DYNAMIQUE

  Il est possible d'imaginer un modèle dynamique et énergétique avec trois hérédités (physique, psychique et spirituel) qui déterminent l'évolution de l'embryon.
  Ce modèle va ensuite, par résonance, attirer les rencontres et les circonstances de sa vie.
  Son microcosme (corps, pensées, émotions) et son macrocosme (environnement parental, sociale, scolaire, professionnel) sont les reflets permanents de ce modèle en perpétuelle activité.

Chacune des parties qui constitue ce modèle possède son seuil ou marge de tolérance qu'il convient de ne pas dépasser.
Marge de tolérance holistique
  Les comportements hyper (excès) et hypo (manque) qui dépassent cette marge provoquent des messages qui avertissent qu'une modification de la conduite de la vie (alimentation, activité, repos, pensée, émotion, etc.) doit être envisagée.

  Chaque secteur de la vie possède ainsi son seuil de tolérance.

  Admettons que notre graphique représente un comportement alimentaire particulier.

  La personne B peut se permettre des comportements qui, pour la personne A, sont soit des excès, soit des manques.

  Ainsi, certaines personnes doivent constamment surveiller leurs écarts alimentaire alors que d'autres se permettent des écarts importants sans que cela ne dépasse leur seuil de tolérance.

  Ce seuil n'est pas déterminé pour toute la vie, il est élastique et peut être agrandi dans certaines limites.


  Depuis plusieurs années, nous en sommes venus à penser, grâce aux informations que nous recevons, que l'alimentation influence grandement notre santé.
  Parallèlement, d'autres sources nous font penser que c'est le psychisme qui influence profondément la santé.

  Quel est donc la véritable cause des effets que nous constatons lorsque nous tombons malades?

  Interface holistiquee

  Avec les découvertes en physique quantique, il n'est plus possible d'envisager une relation horizontale cause-effet mais plutôt un modèle énergétique dynamique qui nous permet de mieux comprendre la relation entre le couple psychosomatique et somato-psychique.

  Tant que nous restons sur un modèle horizontal de type Newtonien nous chercherons toujours qui a existé en premier : la poule ou l'oeuf?
  En d'autres termes, la question : les maladies sont-elles psychiques ou physiques n'a plus guère de sens.

  L'interface qui relie le psychique au physique est la zone vibratoire qui représente le chaînon manquant entre les deux.

  Toute action ou réaction physique ou psychique est réinterprétée, retraduite pendant son passage dans le bain vibratoire de l'individu.

  Une action physique ou psychique positive pourra déterminer, après passage dans ce bain, dans cette interface, soit une réaction physique ou psychique positive, négative ou neutre.
  A l'inverse, une action physique ou psychique négative pourra déterminer, soit une réaction physique ou psychique négative, soit positive ou neutre.

 Autrement dit, toute action ou réaction physique ou psychique est déterminée par le modèle vibratoire issu des différentes hérédités.

  Toute approche physique, psychique ou énergétique, peut avoir une influence positive, négative ou neutre sur le modèle vibratoire.

  Bien que certaines recherches en neuropsychoimmunologie prouvent de plus en plus l'origine psychosomatique des maladies, il convient toutefois de garder à l'esprit que l'être humain est un organisme complexe qui englobe à la fois le physique, le psychique et l'énergétique.

  Ne considérer que le psychisme revient à faire les mêmes erreurs que l'approche allopathique matérialiste que l'on condamne. De même, ne considérer que le physique et le psychisme sans tenir compte de l'énergétique, est également
une erreur.


Il est possible de résumer la philosophie clé de la santé par:

  Toute la vie de l'individu est influencée par le modèle vibratoire spirituel qui englobe le physique et le psychique et toute action sur le physique et le psychique influence à son tour ce modèle vibratoire.
  Ainsi, une alimentation qui convient à une personne peut-être négative pour une autre.
  A l'inverse, une alimentation qui ne convient pas à une personne, peut-être positive pour une autre.

  Il existe toutefois des substances hautement toxiques qui dépassent rapidement toutes les marges existantes.
  Ainsi, un poison violent, une balle de revolver dans le coeur, une irradiation nucléaire ont une action immédiate sur le dépassement de la marge de tout individu.
  Quoique, là encore, il est nécessaire d'avoir toujours la connaissance de ce qui est toxique ou non pour un individu.
  Le persil est bon pour l'être humain mais tue le perroquet si ce dernier en absorbe.

  Comme nous l'avons perçu, il convient d'adapter les thérapies existantes à chaque individu et il n'y a pas véritablement une thérapie qui fonctionne pour tous car chacun est différent.

  La façon la plus juste est d'envisager l'être humain avec tous ses niveaux physique, psychique, spirituel et énergétique, et de tenir compte également du milieu dans le quel il vit.

Bibliographie :

Deepak Chopra Dr. Le Corps Quantique. Paris : InterEditions, 1990.

Renard Léon. Le Cancer apprivoisé. Genève : éditions Vivez Soleil, 1990.

Renard Léon. Psychosomatique ou somatopsychique?. Communication personnelle, 1996.
Télécharger le document Word de 28 Ko (zip).





Pub gratuite sur Psychosomatique et cancer


La science découvre que l'esprit communique avec le corps. Ce livre dévoile, à travers des cas cliniques, les mécanismes psychobiologiques de l'interaction esprit/corps dans la guérison.